NEWS

Que fait Caracal Energy International à l’université de Sarh? l’Université de Sarh ? itre de page

Caracal Energy International appuie un partenariat entre l’Université de Guelph et celle de Sarh à travers le financement d’un projet dénommé « Incubation pour l’entreprenariat agricole ». Il s’agit d’un projet qui a pour objectif de former un certain nombre d’étudiants à s’installer à l’issue de leur formation à leur compte en créant une entreprise agricole. La gestion de ce projet par l’équipe de Campus Alfred de l’Université de Guelph est loin d’être transparente. Certains enseignants-chercheurs de l’Université de Sarh qui participent à la formation des étudiants ne disposent pas d’assez d’information. Le RESAP/MC a obtenu des précisions sur le projet en accédant au site web de Caracal pour télécharger le rapport d’activités 2012 élaboré en Anglais. La Coordination du RESAP/MC vous propose une traduction  des paragraphes concernant le projet, notamment la page 3, deuxième colonnes, et l’encadré de la page 27.

 Page 3 du Rapport  Community Investments  Deuxième colonne. 

Second, Caracal has partnered recently with the University of Guelph-Alfred Campus, a leading Canadian agricultural institution, to create an Agribusiness Incubator program with the University of Sarh. The program will provide opportunities for graduating students to start their own agriculture businesses. Caracal will fund the train ing curriculum and provide financing and resources to help the students become successful entrepreneurs in Chad. The goal is for the students to expand their businesses and create new employment opportunities for other Chadians, as well as address one of Chad’s biggest ongoing issues, food security.

Ensuite, Caracal a établi un partenariat avec le Campus Alfred de l’Université de Guelph, une institution canadienne leader dans le domaine agricole, afin de créer un projet d’incubation en agrobusiness avec l’Université de Sarh. Le projet offrira des opportunités aux étudiants pour entamer leurs propres affaires dans le domaine agricole. Caracal financera le programme de formation et fournira un fonds et autres ressources pour aider les étudiants à développer leurs affaires et à créer de nouvelles opportunités d’emplois pour d’autres tchadiens, aussi bien que pour un avenir plus radieux pour Tchad, la sécurité alimentaire.

 

PAGE 27  ENCADRE AGRIBUSINESS INCUBATOR

Caracal has created a new, $250,000 program to foster a partnership between the University of Guelph-Alfred Campus, a prominent Canadian University focusing on agriculture and agri-food, and the University of Sarh, located in the company’s East Doseo development block. This Agribusiness Incubator will provide opportunities for some of the university’s graduating students to start their own agriculture businesses. Caracal will fund the program development, equipment and other resources to help graduating students become successful entrepreneurs in Chad. The goal is for the students to expand their businesses well beyond that of subsistence farms – in the process creating new employment opportunities for other Chadians and addressing one of Chad’s biggest problems, food security.

The Agribusiness Incubator is designed to be self-sustaining and financially viable on an ongoing basis. The program calls for two to five candidates from each graduating class at the University of Sarh to be provided with several hectares of irrigated land, the necessary equipment and mentoring about how to create and maintain a viable small-scale agribusiness. Participants are expected to generate enough income to repay the cost of the starter equipment within two years and make a profit. These funds are intended to be reinvested into new agribusinesses across Chad, furthering the model of job creation through successful local entrepreneurship. Caracal has retained a team of Canadian experts with extensive experience developing these types of programs in other parts of Africa, to design and develop the program. During the first year, they will travel to Sarh to train Chadian professors to run the program in the future.

Caracal a mis en place un programme d’un montant de 250 000 dollar (125 million FCFA) pour promouvoir un partenariat entre le Campus Alfred de l’Université de Guelph, une importante (en termes de compétence absolue) université canadienne avec un objectif centré sur l’agriculture et l’agro-alimentaire, et l’Université de Sarh, située dans le bloc Dosséo Est de la compagnie. Cet incubateur de l’entreprenariat agricole fournira des opportunités à quelques étudiants de l’université pour lancer leurs propres entreprises agricoles. Caracal financera le programme de développement, l’équipement et autres ressources afin d’aider les étudiants à devenir des entrepreneurs compétents au Tchad. Le but pour les étudiants est de développer leurs entreprises dans le processus bien au delà  des champs de subsistance, créer des opportunités d’emplois pour d’autres Tchadiens et lutter pour résoudre un des plus grands problèmes du Tchad, la sécurité alimentaire.

Le projet incubateur de l’entreprenariat agricole est conçut pour être autosuffisant et financièrement viable sur le long terme. Le programme concerne deux (2) à cinq (5) candidats de chaque niveau de l’Université de Sarh à qui seront mis à disposition plusieurs hectares de terres irriguées, l’équipement nécessaire et le tuteurage pour savoir comment créer et maintenir une entreprise agricole viable de petite taille.  On espère que les participants (bénéficiaires) généreront assez de revenus pour couvrir en deux (2) ans le coût d’équipement et réaliser des bénéfices (profits). Ces fonds doivent être réinvestis dans de nouvelles entreprises à travers le Tchad, faisant évoluer (avancer) le modèle de création d’emplois à travers un entreprenariat local réussi.  Caracal a engagé une équipe d’experts canadiens disposant d’une expérience approfondie dans la mise en œuvre de ces types de projets dans d’autres parties d’Afrique, à concevoir et piloter le programme. Pendant la première année, ils se rendront à Sarh pour former des professeurs tchadiens à gérer le projet dans l’avenir.

Traduction: HOÏNATHY G. Noubatan, Coordinateur par Intérim du RESAP/MC

noubatan@gmail.com

+235 66771176/92089006

Sarh

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site