TCHAD: LA COMPAGNIE CHINOISE CNPCIC PERD TOUS SES PERMIS H

Le 29 juillet 2014, le président de la République du Tchad, Idriss Déby Itno a pris décret sur proposition du ministre du pétrole pour annuler tous les permis H accordés à la compagnie Chinoise CNPCIC. Les Permis H concernent les zones dites Lac Tchad, Doséo et Salamat (couvrant le Moyen Chari, et le Salamat), Madiago (près de N’Djamena, la capitale), Bongor et Doba Ouest, faisant une superficie d’environ 69.000 km².  Il faut noter que le gouvernement avait interpellé à plusieurs reprises la compagnie chinoise de non respect de son plan de gestion environnementale et sociale, causant des dommages graves à l’environnement.

La mesure est à saluer, car cela nous conduit à dire que cette fois-ci, le gouvernement a pris ses responsabilités face aux chinois pour les notions de droits humains n’a aucune importante ? s’ajoute à cela, une pratique salariale qui ne garantie aucune sécurité aux employés tchadiens qui travaillent sur leur site.

Les compagnies américaines et suisses qui emploient les entreprises chinoises doivent désormais ouvrir l’œil et suivre de très près les prestations de leurs sous-traitants qui effectuent pour elles des travaux sismiques, des plates-formes, de construction de pipe-line, etc.

Le RESAP/MC vous propose en ligne une copie du décret n° 695/PR/PM/MPME/2014 portant annulation de tous les Permis H de la CNPCIC .

Decret supp contrats cnpcic 1decret-supp-contrats-cnpcic-1.pdf (464.61 Ko)

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×