Présentation de RESEAU DE SUIVI DES ACTIVITES LIEES AU PETROLE

RESAP

RESEAU DE SUIVI DES ACTIVITES LIEES AU PETROLE

QUI SOMMES NOUS ?

 

Contexte de la création du RESAP

Les travaux d’exploration pétrolières furent effectués au Tchad après l’indépendance d’abord par la compagnie américaine CONOCO qui réussit à mettre à jour des zones pétrolifères dont celles de Doba avec un premier forage en 1973 et du Doséo qui couvre les régions du Mandoul, du Moyen Chari et du Salamat, ainsi qu’une partie de la Tandjilé. Ces activités se sont arrêtées à cause des événements qu’a connus le pays.

Puis, dans les années 80, ESSO avait obtenu du gouvernement de l’époque un permis qui lui avait permis de confirmer l’existence du pétrole dans le bassin de Doba, suivi de la phase d’exploitation qui avait débuté le 10 octobre 2003. Ces recherches avaient également touché le bassin de Doséo de 2001 à 2006. C’est dans ce contexte que la société civile de la région, consciente de son rôle qui consiste à  contribuer à une exploitation du pétrole respectueuse de la dignité humaine et des droits de l’homme, crée le Réseau des Activités liées au Pétrole dans le Moyen Chari avec zone d’action le Bassin de Doséo, regroupant les régions du Mandoul et du Moyen Chari.

Afin d’éviter aux populations locales, les dégâts qu’ont connus les populations      du Logone Oriental depuis le lancement des activités pétrolières, le RESAP organise dans le Moyen Chari des campagnes de sensibilisations des communautés tant rurales qu’urbaines, des journées d’information. Il accompagne également la mise sur pied des coalitions, et autres structures d’encadrement des populations. Il s’agit notamment des Comités pour la Promotion de la Gestion du Terroir (CPGT) dans presque la totalité des deux (2) régions, le CSB et le PWYP.

Il fut une période où les compagnies extractives se sont retirées de la région, laissant penser qu’aucune probabilité d’exploitation pétrolière n’est   envisageable dans le bassin Doséo. Mais depuis quelques mois, des informations de sources officielles confirment la présence de CARACAL ENERGY INTERNATIONAL, une compagnie canadienne qui a obtenu du gouvernement des permis d’exploration et d’exploitation dans le Doséo. Les incessants allers retours de ses représentants et des cabinets d’études commis par la compagnie, sont source de spéculations à travers la région.

Création

Le RESAP/MC est un réseau des organisations de la société civile pour le suivi des activités liées au pétrole dans le Moyen Chari géographique en abrégé RESAP/MC régie par l’Ordonnance N° 27/INT/SUR du 28 Juillet 1962 portant règlementation des associations en République du Tchad. Il est apolitique et à but non lucratif.

Le RESAP/MC est un cadre de mobilisation des organisations de la société civile sur les questions liées au pétrole.

Le siège du RESAP/MC est fixé à Sarh. Il peut être transféré en toute autre localité du Moyen Chari géographique sur décision de l’Assemblée Générale.

Objectifs

  •     Renforcer les capacités de plaidoyer de la société civile afin qu’elle parvienne à obtenir une exploitation équitable des ressources pétrolières      du bassin de Dosséo dans le respect de la dignité humaine et de l’équilibre  écologique ;
  •     Rechercher et échanger les informations ;
  •     Informer et sensibiliser les populations sur les enjeux et les opportunités liées à l’exploitation du pétrole ;
  •     Renforcer les capacités techniques et organisationnelles des membres pour un réseau plus efficace ;
  •     Mobiliser les acteurs locaux, nationaux et internationaux pour l’application des politiques nationales de développement en vue d’un changement socio-économique durable ;
  •     Appuyer les populations dans la défense de leurs droits et intérêts à l’ère pétrolière.

Membres, organes et fonctionnement 

Membres

Le RESAP/MC est constitué des personnes morales et des personnes physiques. La liste actuelle des organisations membres est la suivante :

Désignation

Localisations

1

BELACD

Bureau d’Étude et de Liaison des Activités Caritatives pour le Développement

Sarh

2

RAPS

Réseau d’Action de Partage et de Solidarité

Sarh

3

APDL

Association pour la Promotion du Développement Local

Sarh

4

APIDO

Association pour la promotion de l’information  documentaire

Sarh

5

APAOR

Association pour les Prestations et Appui-accompagnement aux Organisations Rurales

Sarh

6

APRODILOM

Association pour la Promotion des Initiatives Locales dans le Mandoul

Koumra

7

EXAD

Expertise et Action pour le Développement

Sarh

8

BAPILD

Bureau d’Appui aux Initiatives Locales de Développement

MANDOUL

Koumra

9

SET  Syndicat des Enseignements du Tchad du Moyen Chari 

Sarh/Koumra

10

UST/ MC

Union Syndicale des Travailleurs/Section du Moyen Chari

Sarh/Koumra

11

UCCT

Union des Cadres Chrétiens du Tchad

Sarh

12

ACD

Association Communautaire pour le Développement

Sarh

13

APRODEPIT

Association pour la Promotion et le veloppement de la Pisciculture Intégrée au Tchad

Sarh

14

APDI

Association pour la Promotion du Développement Durable et Intégral

Hellibongo

15

OREAD

Organisation Évangélique pour l’Aide au Développement

Sarh

16

ADEEB

Sarh

17

ADVM

Association pour le Développement de la Ville de Maro

Maro

18

CREOS

Cadre de Récupération et d’Encadrement des Orphelins victimes du SIDA

Sarh

19

AVST

Action contre la Violence en milieu Scolaire au Tchad

Sarh

20

RADIO LOTIKO/

SAVE

Service Audio Visuel pour l’Éducation

Sarh

21

RADIO BRAKOSS

Moïssala

22

ATNV

Association Tchadienne pour la Non Violence

Sarh

23

LTDH

Ligue Tchadienne des Droits l’Homme

Sarh

24

CDJ P

Commission Diocésaine Justice et Paix

Sarh

25

ATPDH

Association Tchadienne pour la Promotion et la Défense des Droits Humains

Sarh

26

APLFT

Association pour la Promotion des Libertés Fondamentales au Tchad

Sarh

27

CEFEM

Caisse Espoir des Femmes

Sarh

28

MUFEC

Mutuelle des Femmes pour le Crédit et l’épargne

Sarh

29

CELIAF

Cellule de Liaison et d’Information des Associations Féminines

Sarh

30

UFEP

Union  des Femmes pour la Paix

Sarh

31

TEKOR

Sarh

32

DIANMADJIBE

Djoli

33

CFSET 

Comité des Femmes du Syndicat des Enseignants du Tchad

Sarh

34

ADEDIT

Association pour la Défense de l’Environnement et le Développement Intégré au Tchad

Sarh


Organes

Les organes d’orientation, de décision et de gestion du RESAP/MC se décomposent comme suit :

L’Assemblée Générale

L’Assemblée Générale est un organe de décision. Elle est souveraine et est composée de toutes les organisations (ONG, Syndicats, Associations de développement et de défense des droits de l’homme, des organes de presse privés et associatifs) et des personnes physiques partageant l’objectif du RESAP/MC. Elle donne de grandes orientations du Réseau, se prononce sur les grandes questions, élit les membres du Conseil d’Orientation. L’Assemblée générale se tient deux fois par an en sessions ordinaires. Toutefois, des sessions extraordinaires peuvent se tenir sur l’initiative du Conseil d’orientation ou à la demande de 2/3 des organisations membres. Elle accueille les délégués des organisations membres du Réseau.

Le Conseil d’Orientation

Le Conseil d’Orientation est un organe de suivi et d’orientation de grandes options arrêtées par l’Assemblée Générale. Il est composé de neuf membres élus par l’AG pour un mandat de trois ans renouvelable une fois.

Le Conseil d’Orientation est dirigé par un bureau composé de trois membres dont :

  • Un (e) Président (e)
  • 1er rapporteur
  • 2ème Rapporteur

Le Conseil d’Orientation se réunit deux fois en session ordinaire avant la tenue de l’AG. Toutefois, les sessions extraordinaires peuvent être convoquées.

La Coordination

La Coordination est l’organe permanent du RESAP/MC. Il est composé de :

  • Un Coordonnateur
  • Un chargé de programmes
  • Un gestionnaire comptable
  • Un (e) secrétaire caissier (e)
  • Un chauffeur coursier
  • Un gardien.

Le Coordonnateur est responsable devant le Conseil d’Orientation ; il veille à l’élaboration et l’exécution du programme et à la rédaction des rapports narratifs et financiers.

Le Coordonnateur assure, conformément aux dispositions des Statuts et du Règlement Intérieur, la bonne administration, la discipline générale et la coordination des activités et le suivi des activités.

 


Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 27/08/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site